Lauréat 1990 : L’éléphant bleu d’Ysabelle Lacamp

2 Mar

elephant bleu

Fuyant Bangkok, où l’attend un mariage arrangé dans la grande bourgeoisie locale, Sirikit, son bac à peine décroché dans un pensionnat ultra-chic de Genève, débarque à Londres. Le Londres des  » seventies « , peuplé d’artistes décadents, de travestis sans complexes, de rock-stars blasées, où la drogue et le sexe composent le mélange détonant de toutes les libérations, cependant que les bombes de l’IRA ajoutent au cocktail une odeur de violence et de mort… Là, Sirikit va connaître une éducation sentimentale faite de mille aventures ou péripéties. Et surtout la passion, tour à tour bouleversante et destructrice, auprès d’un artiste venu de New York, fuyant un passé douloureux. Avec la couleur, le franc-parler, la gaieté plus forte que tout qui sont sa marque, la romancière du Baiser du dragon nous entraîne ici au coeur d’un monde en pleine métamorphose, entre une Asie encore traumatisée par la guerre du Vietnam, et une vieille Europe en proie à la fièvre de la modernité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s