Lauréat 1999 : L’inventaire de Gila Lustiger

2 Mar

l'inventaire

Une demande en mariage ; un poudrier acheté dans un magasin juif ; quelques décorations de guerre ; un bâtiment des Beaux-Arts transformé en quartier général de la Gestapo… Petites choses et vastes effrois. Ainsi commence cette fresque épique qui a pour objet l’Allemagne, depuis la République de Weimar jusqu’à 1945. Un monde léger, joyeux, d’abord, avant la chute noire vers le nazisme quotidien. Au-delà des intrigues amoureuses, les disputes et des rêveries, se forge un mécanisme trouble : celui de la persécution. Il n’épargne personne, traîtres par vocation, ménagères, notables et autres fantômes ? A l’heure de l’inventaire, après les années brunes, combien de rescapés, combien de vies sauves ? Premier roman de Gila Lustiger, l’Inventaire a été unanimement salué par la critique d’outre-Rhin, tant pour son style, détaché et ironique, que pour son souffle, comme l’une des oeuvres de fiction majeures écrites à ce jour sur la période la plus sombre de l’histoire allemande. Gila Lustiger est née à Francfort-sur-le-Main en 1963. Elle a étudié la littérature comparée à l’Université de Jérusalem, puis elle a vécu à Tel-Aviv. Depuis 1987, elle vit à Paris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s